Au quotidien, c’est le terrain qui prime. Car c’est ainsi qu’Anais a construit son poste au fil du temps : avec beaucoup d’humanité dedans, des premiers rendez-vous avec les clients, jusqu’à la sortie des locataires, en passant par les nombreux conseils dispensés tant sur la location que la valorisation du patrimoine.

 

Bonjour Anais, peux-tu nous présenter ton métier ?

 

Je suis en charge de la rentrée des mandats de gestion, du suivi opérationnel et de la gestion administrative et financière des biens. Je m’occupe donc de la partie commerciale avec les propriétaires souhaitant mettre en gestion leur(s) bien(s) immobilier(s).

 

J’interviens d’abord comme conseil pour estimer la valeur locative, mais aussi répondre à toutes leurs questions sur les diagnostics par exemple, et sur les éventuels travaux à réaliser avant la location, les assurances etc.

Au fil du temps on acquiert une certaine expertise transversale, pour connaitre toutes les normes, mais aussi des connaissances techniques, en bâtiment, électricité, plomberie…  Par ailleurs, je m’intéresse beaucoup à la rénovation énergétique et à l’écologie au sens plus large, donc je commence également à proposer aux propriétaires de les accompagner dans cette transition nécessaire, et cela fait partie de la valorisation de leur bien également : aménagement de structures tel qu’un compost, aménagement de jardins… Les locataires eux sont aussi de plus en plus demandeurs ;  pour le tri des déchets notamment.

 

 Je n’ai jamais voulu rester derrière mon bureau donc je vais très souvent en rendez-vous, ce qui favorise naturellement la bonne relation avec tous les propriétaires qui nous font confiance. Aujourd’hui, je connais -sinon tous- la très grande majorité des propriétaires. Le fait que je vienne à eux, que l’on s’installe autour d’une table et d’un café, participe à tisser une bonne relation de confiance.

Confier son bien, ce n’est pas rien. Les propriétaires ont besoin de garanties, ils attendent donc de savoir vraiment à qui ils ont à faire ; gestionnaire et équipe dans son ensemble, nous travaillons toutes main dans la main.

 

C’est d’ailleurs clairement notre force : nous avons une excellente équipe, « qui tourne » avec des personnes expérimentées, fiables, attentionnées qui fournissent des prestations de qualité, et forcément la satisfaction des clients est au rdv. J’ai eu droit à quelques bons chocolats en début d’année :)

 

L’autre majeure partie du travail c’est le suivi des biens, l’administration et le conseil fiscal, l’entretien et la valorisation du patrimoine côté propriétaires.

Il y a aussi les relations prestataires pour les travaux d’entrée ou de rénovation, avec les assurances en cas de sinistre, avec les confrères.

Dernière partie du job : la gestion des sinistres et contentieux avec les locataires.

 

Comment es-tu devenu gestionnaire ?

 

J’ai  toujours été dans l’immobilier. J’ai suivi une licence en droit et obtenu un diplôme de négociateur immo à Science U. J’ai donc commencé par être négociatrice, puis assistante gestion, puis gestionnaire de résidence étudiante. J’ai rejoint BGC il y a 3 ans, et j’ai apprécié le fait de pouvoir me créer un poste sur-mesure.

 

 

Qu'est ce qu'un bon gestionnaire pour toi?

 

Le gestionnaire a un devoir de conseil c’est évident, il faut donc être curieux, faire de la veille sur tous les sujets inhérents au métier. Un bon gestionnaire est surtout quelqu’un à l’écoute, qui sait faire preuve de fermeté, de flexibilité, et sait prioriser les demandes pour être efficace. Je dirais aussi qu’on est meilleurs quand on sait insuffler du positif dans le quotidien, et dynamiser les relations d’équipe.

 

 

Pourquoi avoir choisi BGC ?

 

J’ai d’abord remplacé quelqu’un et je crois qu’au-delà des compétences, ça a « matché » avec la direction qui voulait à ce moment là quelqu’un de très autonome, et qui dépote ! De mon côté, j’ai été séduite par le nouveau challenge, je voulais travailler sur un portefeuille plus important et en équipe. J’ai acquis au fil du temps ma légitimité, rempli les exigences, et aujourd’hui, l’idée, c’est de développer encore plus le service, sur les bonnes bases que l’on a mis en place.

 

Quelles sont les difficultés de ton métier ?

 

Comme dans tout métier de service, l’humain est au cœur de tout, mais ce n’est pas si facile quand on veut absolument garantir les intérêts de chacun.  Nous ne maitrisons pas, par exemple, les délais d’intervention, mais en tant qu’interlocuteurs nous devons faire au mieux pour le confort de tous.

 

Une anecdote à nous partager ?

On a régulièrement comme clients des sportifs professionnels, de l’OL (féminin et masculin) et comme je suis très « sport » c’est amusant de les côtoyer dans le cadre professionnel.

 

Un exemple de demande incongrue? 

 

Quand on nous demandé l’autorisation il y a quelques années d’installer un hamac dans le logement …

 

Ta devise en immobilier?

 

Confiance + Cohésion + Communication

 

 

Quels sont tes loisirs ?

 

Avec deux enfants de 5 ans et 10 mois, je cherche avant tout à avoir le bon équilibre entre vie perso et pro. Concilier temps familial et réussite au travail est un effort de tous les jours, mais j’arrive aussi à dégager du temps pour faire du cross-fit. J’ai commencé cette discipline il y peu, et ça a été la révélation ! Un vrai défouloir, un moment que pour moi. Avec mon mari on s’est aussi mis aux Spartan Races, des courses d’obstacles un peu dingues, et en famille, on fait aussi du basket :)

 

 

Plutôt ville ou campagne ?

 

Plutôt campagne ! Je viens de la campagne, et je suis heureuse avec un bout de jardin chez moi.

 

 

Un endroit où tu aimes flâner à Lyon ?

Les jardins du Rosaire sous Notre Dame de Fourvière, notamment pour ses jardins fleuris :)

 

Merci Anais !

Contacter Anais 

 

Pour en savoir plus sur BGC, suivez-nous sur Linkedin